Mediapart vient de dévoiler un sms que Rachida Dati a envoyé à Brice Hortefeux en 2013. Un message menaçant qui en dit long sur les relations des deux anciens ministres.  

"Salut le facho". Voici comment Rachida Dati s’est adressée à Brice Hortefeux dans un sms datant du 9 septembre 2013. Dévoilé cette semaine par Mediapart qui a eu accès à des extraits dossier d’instruction lié à la mise sur écoutes de Brice Hortefeux, ce message remonte à une époque où les deux anciens ministres entretenaient des relations à couteaux tirés. Souvenez-vous, à ce moment-là, les deux eurodéputés étaient en froid à cause des "privilèges" dont bénéficiait la marie du 7e arrondissement. Alors que cette dernière n’était pas contrôlée par les agents de Police de l’air et des frontières (PAF), son ex-collègue au gouvernement avait promis de s’en « occuper ». Une promesse qui avait fait voir rouge à Rachida Dati, laquelle n’a pas hésité à menacer Brice Hortefeux dans un long sms.

A lire aussi – Cotisations impayés, folles dépenses, amants… toutes les polémiques de Rachida Dati

"Il faut que tu fasses gaffe quand même… Envoyer des messages pareils…"

"Salut le facho, (…) Soit du me lâches soit je vais déposer l’assignation qui date de deux ans dans laquelle tu figures avec d’autres pour atteinte à ma vie privée et écoutes illicites (…). De plus, je vais dénoncer l’argent liquide que tu as perçu pour organiser des rdv auprès de Sarko lorsqu’il était président, des relations tout aussi liquides que tu as eues avec Takiedine, l’emploi fictif de ton ex à la Caisse d’Epargne grâce à Gaubert (…), et je peux continuer avec les avantages que tu as eus et as encore à l’UMP à l’insu de ceux qui paient", lui avait-elle écrit, tout en prenant soin de mettre Nicolas Sarkozy en copie, précise Mediapart.

Rapidement le directeur de cabinet de l’ancien président l’aurait contactée. "Comme il était lui aussi sur écoute, l’échange téléphonique se retrouve dans le dossier dévoilé par Mediapart", souligne L’Obs. "Il faut que tu fasses gaffe quand même… Envoyer des messages pareils…", aurait ainsi lancé Michel Gaudin à Rachida Dati. "Mais parce que c’est la vérité !, aurait répliqué cette dernière. Ce que j’ai mis dans le texto, je l’ai fait à dessein parce que c’est vrai".

Publicité
Contacté par le site d’investigation, Brice Hortefeux a assuré ne pas se souvenir de ce sms. "Ce ne sont ni les premières, ni les dernières (attaques) qu’elle a proférées ) mon égard, mais je ne lui répondais pas. C’était la règle que je m’étais fixée", a-t-il expliqué, avant d’ajouter : "Je n’étais plus en fonction à l’époque, donc je ne pouvais rien demander à la PAF".

En vidéo - Comment Rachida Dati a menacé Rama Yade 

Publicité