Revenu depuis quelques jours seulement, Nicolas Sarkozy s’apprête à faire son premier meeting ce jeudi soir à Lambersart dans l’agglomération lilloise. L'évènement est très attendu dans la région, en témoigne la rapidité avec laquelle les places ont été vendues.

Ce jeudi aura lieu le premier meeting de campagne de Nicolas Sarkozy. L’ex-président qui a annoncé sa candidature à la présidence de l’UMP vendredi dernier est très attendu dans le Nord. Son intervention devrait commencer entre 19h et 19h15 et durer un peu plus d’une quarantaine de minutes.

L’ancien chef d’État semble avoir ravivé la flamme des militants de la région. En effet, dans les coulisses, les membres de la fédération départementale de l’UMP sont submergés d’appels pour obtenir une place dans la salle Pierre-de-Coubertin où doit avoir lieu ce grand oral. "On ne pensait pas que ce serait un tel engouement (…) je ne sais pas où on va mettre les gens, on en est à 3500 inscriptions fermes, le standard de la fédération UMP sature", a confié à la Voix du Nord Sébastien Leblanc, responsable régional des Jeunes populaires.

Un meeting à guichets fermés donc, qui ne devrait cependant pas virer à l’ostentation. Un seul mot d’ordre aurait été donné : sobriété. Ainsi la salle est louée pour 1800 euros à l’association des Amis de Nicolas Sarkozy, précise la Voix du Nord. Pour des soucis de trésorerie, les places ont été mises en vente.

Le coût total de l'évènement ne devrait pas dépasser les 3500 euros. Pour ce montant, un podium ainsi qu’un écran géant ont été installés et une quinzaine de bus devraient par ailleurs être affrétés.

À lire aussi - Nicolas Sarkozy : appaisé ou énervé pour son retour?

Les locaux à l'honneur

Le candidat Sarkozy peut compter sur un certain nombre de soutiens dans la région, plutôt connue pour être une terre de fracture entre le Parti Socialiste et le Front National. En premier lieu, le député-maire de Lambersart Marc-Philippe Daubresse, centriste de l’UMP, qui accueille l’évènement dans sa ville et Gérald Darmanin, député-maire de Tourcoing et nouveau porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy.

Seront aussi présents le député-maire de Marcq-en-Barœul, Bernard Gérard, qui vient de lancer le comité de soutien à Nicolas Sarkozy dans le Nord, Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet ainsi que Natacha Bouchart, sénatrice-maire de Calais.

45 minutes de discours pour un nouveau projet

Le candidat à la présidence de l’UMP qui a fait un retour en force sur la scène médiatique est surtout attendu sur le fond. Marc-Philippe Daubresse, interviewé par le JDD.fr mercredi confiait que Nicolas Sarkozy devrait prendre la parole durant 45 minutes. "Il parlera de la France, de son retour nécessaire sur la scène européenne. Il évoquera aussi la politique économique nécessaire pour relancer la croissance, le progrès technique, le nouveau modèle social à inventer", a-t-il révélé.

Publicité
Très attendu sur sa proposition de refonte du parti, le candidat devrait expliquer à la foule présente son projet. "Il (parlera) de la création de ce parti d’alternance, plus transparent, plus décentralisé, plus interactif. Un parti plus ouvert qui ira au-delà des frontières de la gauche, de la droite et du centre", a annoncé le député-maire de Lambersart.

À lire aussi - Nicolas Sarkozy : Libération dévoile un rapport "accablant" pour l'ancien président

Vidéo sur le même thème - Labersart se prépare au 1er meeting de Sarkozy