Alors que le prochain remaniement ministériel doit avoir lieu mi-février, le président cherche toujours de nouveaux ministres capables de préparer un gouvernement pour 2017. 

Le changement, c’est maintenant. Sauf que François Hollande cherche toujours désespérément les nouvelles figures qui entreront dans le prochain gouvernement, prévu pour la mi-février.

A lire aussiLe remaniement vire au casse-tête pour François Hollande

Avec le départ de Christiane Taubira, François Hollande se retrouve ainsi devant une équation que tous les gouvernements de gauche, depuis Lionel Jospin, ont dû résoudre : la parité entre les ministres. Le président de la République est donc à la recherche d’une ou plusieurs femmes et, depuis le refus de Nicolas Hulot, d’un nouveau ministre de l’Ecologie. Ségolène Royal est en effet annoncée aux Affaires étrangères, en place de Laurent Fabius, pressenti lui pour intégrer le Conseil constitutionnel.

Emmanuelle Cosse au ministère de l’Ecologie ?

La semaine dernière, François Hollande avait en effet proposé à Nicolas Hulot de prendre la tête d’un "super-ministère" de l’Ecologie et de le nommer ministre d’Etat, ce qu’a pourtant refusé l’écologiste. Depuis, la recherche d’un ministre de l’Ecologie est l’enjeu de ce prochain remaniement ministériel qui doit, à l’approche de l’élection présidentielle, permettre de calmer les inquiétudes de la gauche de la gauche. A ce titre, Emmanuelle Cosse, secrétaire générale d’EELV, serait dans le viseur de l’Elysée, indique Le Figaro.

Publicité
Cette femme, patronne d’EELV qui plus est, serait idoine pour le gouvernement de Manuel Valls qui pâtirait de l’absence de plusieurs femmes, avec les départs de Sylvia Pinel, élue vice-président de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, et celui pressenti de Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique.

Vidéo sur le même thème : Remaniement ministériel : Le Foll, Hulot, Royal... la valse au gouvernement

Publicité