Dimanche à Tunis, le président Béji Caïd Essebsi a commis un lapsus en citant François Mitterrand au lieu de François Hollande. Regardez les images.

Un lapsus. Dimanche, François Hollande et plusieurs chefs d’Etat étrangers étaient à Tunis (Tunisie) pour participer à une marche "contre le terrorisme". Un évènement organisé au lendemain de l’attaque du musée du Bardo dans laquelle 4 Français ont péri.

 A lire aussi – Attaque à Tunis : pourquoi le Bardo était une cible stratégique ?

"C’est celui que je connaissais, de mon âge"

A cette occasion, le président tunisien, Béji Caïd Essebsi a voulu remercier son homologue français pour sa gestion des évènements et sa présence dans la capitale tunisienne. Seulement, le chef d’Etat s’est trompé. Au lieu de remercier François Hollande, il a remercié François Mitterrand. Ce dernier est décédé en 1996. Mais Béji Caïd Essebsi ne s’est pas tout de suite rendu compte de sa bourde. Ce sont les rires de l’assistance qui l’ont aidé à s’en rendre compte. "Je m’excuse mon ami", a-t-il aussitôt déclaré à François Hollande, avant de l’embrasser. "C’est celui que je connaissais, de mon âge", s’est ensuite justifié le président de 88 ans.

A lire aussi – La blague déplacée de François Hollande sur la démission de Benoît XVI

Publicité
Ce petit lapsus n’a pas eu l’air de vexer François Hollande. A l’instar des autres chefs d’Etat alors présents, il s’est contenté d’en rire. Il faut dire que François Hollande a lui aussi fait quelques lapsus ou blagues inappropriées devant d’autres chefs d’Etat, contraignant parfois même l’Elysée à intervenir pour tenter de calmer le jeu.

Vidéo sur le même thème - Blague sur l'Algérie : l'Elysée tente de calmer le jeu