Dans son dernier livre, "Ce que je ne pouvais pas dire", Jean-Louis Debré raconte un échange savoureux entre Jacques Chirac et son prédécesseur en pleine séance au Conseil constitutionnel.

L’anecdote est croustillante et elle nous est racontée par Jean-Louis Debré, l’ancien président du Conseil constitutionnel.

Dans son dernier livre, Ce que je ne pouvais pas dire, à paraître le 21 avril prochain aux éditions Robert Laffont, dont Le Point publie jeudi les bonnes feuilles, l’ancien locataire du Palais-Royal raconte un échange savoureux entre Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing en 2009.

A lire aussi Liaison avec une actrice : comment VGE a réussi à éviter le scandale

En plein conseil, Chirac demande à tout le monde s’il "se l’ai faite"

A cet époque, le plus âgé des présidents de la République venait de sortir un roman intitulé La princesse et le président dans lequel il met en scène une histoire d’amour entre lui et la princesse Diana. Si VGE avait déclaré à l’époque qu’il avait "tout inventé", le tout Paris se demandait si cette liaison n’était pas finalement vraie.

Publicité
A tel point, nous raconte Jean-Louis Debré, que Jacques Chirac, lors d’une séance au Conseil constitutionnel, a tenté d’en savoir plus auprès de son prédécesseur à l’Elysée. Le président, curieux, demande alors à la cantonade - de façon à être entendu même de VGE – s’il "se l’est faite". Une formule peu élégante qui donnera à Valéry Giscard d’Estaing un petit "sourire aux lèvres".

Vidéo sur le même thème : Jacques Chirac pris en flagrant délit de drague par Bernadette !

Publicité