Pour le président des Républicains, le Premier ministre n’a pas eu le courage de quitter Matignon à un moment précis, ce qu’il pourrait bientôt regretter.

Dès son arrivée à Matignon, Manuel Valls a juré de rester à son poste jusqu’à la fin du quinquennat de François Hollande. Une grave erreur selon Nicolas Sarkozy.

En effet, selon le Canard enchaîné de ce mercredi, le président des Républicains aurait averti sa garde rapprochée d’un possible retour de la droite aux affaires. Il leur aurait alors dit : "Il faut se tenir prêt à toute éventualité. Personne ne peut exclure qu’en deuxième lecture de la loi El Khomri une motion de censure de gauche soit déposée. Valls passerait alors la main."

A lire aussi Temps de travail, licenciements… Ce que la loi Travail va changer pour vous

"Il a été assez con pour ne pas quitter Matignon"

Publicité
Si une motion de la gauche était en effet déposée, encore faudrait-il qu’elle soit votée par la majorité de l’Assemblée nationale, ce qui n’est pas gagné. Qu’importe, Nicolas Sarkozy voit déjà l’opportunité poindre, raillant au passage le choix politique de Manuel Valls de ne pas quitter le navire.

"Il a été assez con pour ne pas quitter Matignon, il y a quelques mois afin de se refaire une virginité. Cette fois, il ne raterait pas l’occasion", aurait-il ajouté à ses proches.

Vidéo sur le même thème : Les internautes se moquent de Manuel Valls !

Publicité