Au micro d’Europe 1 mercredi, l’ancien ministre sous Nicolas Sarkozy s’est quelque peu emmêlé les pinceaux dans les dates. Découvrez ce qu’il a dit.

"Napoléon, vous le savez, a créé le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France)", a déclaré sûr de lui Brice Hortefeux, mercredi au micro d’Europe 1. Une déclaration qui était pourtant inexacte, souligne ce vendredi Le Lab. En effet, le Crif n’a été créé qu’en 1943. A cette date-là, l’Empereur était mort et enterré depuis bien longtemps. "Il s’appelle d’abord le Comité général de Défense juive, c’est un mouvement résistant qui aidera par la suite les victimes de guerre", précise le site.

A lire aussi – Marine Le Pen "irréprochable" : malaise après les propos du président du Crif

Aussi, il semblerait que l’ancien ministre de l’Intérieur ait confondu la création du Crif avec celle du Consistoire de Paris. En 1808, Napoléon a en effet réuni plusieurs rabbins pour "définir les grandes lignes du culte israélite (…) ensemble ils vont créer le Consistoire de Paris", rappelle Le Lab. Et celui-ci de souligner : "c’est la reconnaissance du judaïsme par l’Etat". Il n’en fallait visiblement pas moins pour que Brice Hortefeux confonde les deux évènements.

L'antisémitisme, "c'est comme la lèpre"

Publicité
Lors de ce dîner, François Hollande a fait toute une série de déclarations choc. Le chef de l’Etat s’est notamment attaché à rassurer la communauté juive de l’Hexagone. "Les juifs sont chez eux en France, ce sont les antisémites qui n’ont pas leur place dans la République", a-t-il assuré devant les invités de ce dîner. Un message fort donné par le président au lendemain des attaques antisémites qui ont frappé le pays. "C’est comme la lèpre qui revient toujours quand les civilisations croient s’en être débarrassée", a-t-il par ailleurs ajouté.

Vidéo sur le même thème - Hollande au dîner du Crif : "En France, l'antisémitisme a deux sources"