Le Canard enchaîné nous apprend ce mercredi qu’en plus d’Anne Sinclair, François Hollande avait pensé à l’écrivain pour remplacer Fleur Pellerin. Mais elle a refusé le poste, pensant à une mauvaise blague.

A la suite du remaniement ministériel il y a deux semaines, Audrey Azoulay a remplacé Fleur Pellerin au ministère de la Culture. Mais il y a une semaine, on apprenait que cette proche de Julie Gayet n’était pas le premier choix de Manuel Valls et François Hollande.

Le couple exécutif a tout d’abord pensé à Anne Sinclair, la patronne du Huffington Post français, pour intégrer le ministère du Palais-Royal. Mais celle-ci avait refusé parce qu’elle n’aurait pas eu assez de temps pour mener à bien son action avant la fin du quinquennat du président.

A lire aussi -  Anne Sinclair : pourquoi elle a refusé d’entrer au gouvernement

Ce mercredi, on apprend par le Canard enchaîné qu’une autre femme était pressentie à ce ministère, à savoir Laure Adler, journaliste et écrivain, qui a notamment conseillé François Mitterrand.

Christiane Taubira également pressentie

Seul problème, quand elle a été contactée par "un communicant qui œuvre dans l’ombre de l’Elysée" et que celui-ci lui a annoncé sa nomination au ministère de la Culture, celle qui est désormais directrice de collection dans une maison d’édition a cru à une mauvaise blague.

Publicité
Dans ce petit encart, l’hebdomadaire satirique nous apprend également que François Hollande a proposé "à deux reprises" le ministère de la Culture à une autre personne… une certaine Christiane Taubira. Oui, le président voulait VRAIMENT une femme à ce poste.

Vidéo sur le même thème : Mais qui est Audrey Azoulay, nouvelle ministre de la Culture ?

Publicité