Mardi soir lors d’un meeting de Nicolas Sarkozy dans sa ville, le maire de Marseille s’est laissé aller à raconter une petite anecdote datant de 2007 et concernant la mère de Carla Bruni-Sarkozy.

Le public n’en revenait pas. Alors que Nicolas Sarkozy donnait mardi soir un meeting à Marseille, Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de la ville, s’est imposé comme chauffeur de salle. Aussi, quelques minutes avant que Nicolas Sarkozy fasse son entrée sur scène, l’édile a choisi de raconter une anecdote au public, rapporte Le Lab d’Europe 1.  "J’ai l’habitude de terminer les allocutions par une anecdote", a-t-il ainsi expliqué tandis que le site précise qu’elle était "un peu particulière".

A lire aussi - Retour de Nicolas Sarkozy : l'ancien président innove-t-il vraiment ?

"J’ai vu l’œil courroucé, l’interrogation dans les yeux"

Et pour cause : elle concerne la mère de Carla Bruni-Sarkozy. En 2007, Nicolas Sarkozy, Jean-Claude Gaudin et Marisa Bruni-Tedeschi se seraient tous les trois retrouvés dans le même avion à destination de Rome. L’ex-chef d’Etat s’y rendait pour être fait chanoine d’honneur de Saint-Jean-de-Latran. "Vous savez Nicolas, il y a longtemps que je connais Jean-Claude Gaudin", aurait lancé à l’ex-président la mère de celle qui n’était pas encore sa femme. Des propos qui aurait eu un petit effet de surprise chez Nicolas Sarkozy, ce qui n’a pas manqué d’amuser son ami Jean-Claude Gaudin. "J’ai vu l’œil courroucé, l’interrogation dans les yeux, l’épaule remontant un peu et je lui ai tout de suite dit : rassure-toi ! Moi, je ne connais que la belle-mère ! C’est un clin d’œil à Carla ! On aime aussi Carla !", a rapporté ce dernier devant un public hilare.

Publicité
"Bien sûr que je j’ai vu intéressé par ma belle-mère"Visiblement amusé lui aussi par le récit de cette anecdote, Nicolas Sarkozy a ensuite rebondi dessus lorsqu’il a pris la parole : "Bien sûr que je t’ai vu intéressé par ma belle-mère, mais, je t’ai pardonné depuis !", a-t-il lancé à son ami de la cité Phocéenne.

Vidéos sur le même thème  : Charles Aznavour décoré par Jean-Claude Gaudin