L’eurodéputée UMP s’est récemment prononcée pour une interdiction en France de tous les imams qui ne parlent pas la langue de Molière. Une manière, selon elle, de lutter contre la propagation de l’idéologie islamiste.

Nadine Morano était lundi matin l’invitée de BFM TV. Un passage télé dont l’eurodéputé UMP a profité pour faire entendre sa voix sur l’islam en France. Aussi, a-t-elle proposé d’ "interdire les imams qui ne parlent pas français" pour mieux contrôler les prêches et éviter les dérives radicales. En effet, d’après elle, certains de ces hommes seraient à l’origine de l’embrigadement des jeunes et de la propagation de l’idéologie islamiste. Et alors que la journaliste face à elle lui demandait de préciser ses propos, Nadine Morano s’est contentée de répondre que c’était le cas "dans certaines mosquées "de l’Hexagone et que la menace n’était pas seulement "extérieure" mais aussi "intérieure".

A lire aussi – Quand Nadine Morano photographie une vacancière voilée à la plage et disserte sur la liberté des femmes

"Ce n’est pas le moment de se lancer dans la construction de nouvelles mosquées"

Publicité
A propos des édifices religieux en eux-mêmes, l’ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy s’est également élevée contre leur construction. Ce n’est "pas le moment", a-t-elle affirmé avant d’expliquer : "tant que la situation n’est pas stabilisée, tant que nous n’avons pas mis en place un dispositif qui nous permette de contrôler les imams qui prêchent chez nous (…) ce n’est pas le moment de se lancer dans la construction de nouvelles mosquées".