A l’issue d’une réunion qui s’est tenue lundi soir, la fédération UMP des Hauts-de-Seine a décidé de ne pas présenter de candidat à Neuilly-sur-Seine et de soutenir le maire sortant UDI, Jean-Christophe Fromantin.

©AFP

Un temps évoquée, la candidature de Michèle Alliot-Marie à Neuilly pour les prochaines élections municipales n’a pas été retenue par la fédération UMP des Hauts-de-Seine. Lundi soir, à l’issue d’une réunion, le sénateur, Roger Karoutchi a en effet annoncé que "le bureau départemental de l’UMP a proposé (…) à la commission nationale d’investiture d’apporter le soutien officiel du parti à M. Fromantin". Le vice-président du parti d’opposition a ensuite ajouté : "un tour de table a été fait et la quasi-unanimité des membres du bureau se sont ralliés à cette proposition".

Fort de cette annonce, Jean-Christophe Fromantin, le maire (UDI) sortant s’est réjoui de ce soutien qui, selon lui, va lui "permettre de faire une campagne dans un esprit d’apaisement". Gardant en tête le psychodrame qui s’était déroulé à Neuilly il y a cinq ans, l’édile a également  assuré : "je ne souhaitais pas, tout comme en 2008, être investi par l’UMP afin de pouvoir garder mon entière liberté, mais je suis heureux de pouvoir mener une liste qui rassemble".

Publicité
MAM "ne s’est toujours pas exprimée"La décision de la fédération ferait par ailleurs écho à un sondage récemment commandé par le parti, lequel donnait le candidat UDI favori dans le fief de Nicolas Sarkozy et plaçait ainsi Michèle Alliot-Marie loin derrière. Et si suite à l’annonce de Roger Karoutchi, la candidature de l'ancienne ministre dans cette commune semble bel et bien enterrée, son neveu et porte-parole, Florimond Olive a souligné que cette décision n’appartient qu’à la fédération et qu’elle doit encore être étudiée par la commission d’investiture. "Michèle Alliot-Marie ne s’est toujours pas exprimée quant à ses intentions", a-t-il également insisté.

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :