La benjamine de l’Assemblée nationale a tenté mardi d’éteindre la polémique née de ses propos maladroits qui vantaient la Provence, "terre d’identité et de résistance".

Une "indignation compréhensible" : les mots sont de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse, pour qualifier l’incompréhension née de ses propos maladroits prononcés début juillet.

Le 5 juillet précisément, la benjamine de l’Assemblée nationale et candidate FN pour les régionales en PACA, se trouvait au Pontet (Vaucluse) pour évoquer la Provence, cette "terre d’identité et de résistance".

A lire aussi Marion Maréchal-Le Pen se rapproche de l'ex-identitaire Philippe Vardon

Une association "scandaleuse"

Dans le discours, retranscrit sur les réseaux sociaux, on pouvait lire ceci : "La Provence est une terre d'identité et de résistance. Résistance des princes provençaux face à l'invasion sarrasine, résistance face à la Terreur révolutionnaire, face à la Réforme protestante, face à l'occupant allemand, face au funeste projet de l'Union européenne en 2015."

Des analogies qui ont fait grincer des dents du côté du culte protestant. Ainsi, la Fédération protestante a publié un communiqué dans La Croix, le 10 juillet, dans lequel elle déclare qu’une "telle grossière association de la part d’une députée de la République française et non seulement scandaleuse mais irresponsable."

Un problème de retranscription

En retour, Marion Maréchal-Le Pen a tenu mardi à présenter ses excuses aux protestants, comprenant qu’une telle phrase pouvait "provoquer une incompréhension légitime". Pour se justifier, l’élue explique avoir supprimé le passage sur la Réforme protestante lors de son discours oral ; une rature qui aurait été oubliée lors de la retranscription du discours à l'écrit sur les réseaux sociaux.

Publicité
Enfin, pour calmer tout malentendu, Marion Maréchal-Le Pen évoque ses racines : "Je suis d’autant plus désolée de ce malentendu que ma famille paternelle est de confession protestante et mon grand-père pasteur. Cet héritage familial m’a permis de recevoir une éducation religieuse protestante dans mon enfance en parallèle du catéchisme catholique."

Vidéo sur le même thème : Marion Maréchal-Le Pen : son ascension fulgurante !