On ne s'attaque pas à sa compagne, surtout quand il s'agit de Marine Le Pen. Louis Aliot, vice-président du FN, la défend, ce mercredi 5 novembre, face aux piques lancées par Nicolas Sarkozy.

Dans son livre, Ça reste entre nous, hein ?, l’ancien chef de l’Etat qualifie la patronne du FN de "déménageur". "C’est une masse. Elle fait hommasse, épaisse", a même souligné Le Parisien. 

A lire aussi : Comparé à une huître, Le Maire réplique

Des critiques qui ont fait voir rouge à Louis Aliot. Invité, ce mercredi 5 novembre, de l’émission Questions d’Info LCP/AFP/Le Monde/France Info, il n’a pas hésité à répondre à Nicolas Sarkozy concernant les airs de "déménageur" de sa compagne :

"Elle va le déménager. S’il est opposant de Marine Le Pen en 2017, laissez-moi vous dire qu’il aura un traitement de faveur."

Le vice-président du Front National ne s’est pas arrêté là et est allé jusqu’à donner quelques conseils au candidat pour la présidence de l’UMP, suite aux propos de ce dernier sur les "cons" du parti :

"Il y a des hommes polis, courtois, des hommes d'Etat, et puis des voyous. Je ne dis pas que c'est un voyou, mais il a un vocabulaire de voyou, ça le discrédite pour revenir à la magistrature suprême. C'est pas facile de parler comme ça et d'aller parler ensuite à la racaille et de lui dire de bien se tenir."

Publicité
Nicolas Sarkozy devrait donc réfléchir à deux fois avant de s’attaquer à autrui. "Il est d'une extrême vulgarité qui correspond tout à fait à la petitesse du personnage", a fini d’assener Louis Aliot sans toutefois préciser s’il parlait au sens propre ou au figuré.

Vidéo sur le même thème : Marine Le Pen : "Sarkozy n'a pas changé, et tant mieux."