C'en est fini pour les aspirations présidentielles d'Alain Juppé, éliminé dimanche au second tour de la primaire de la droite et du centre. Le maire de Bordeaux n'en est pourtant pas à sa première défaite : à vrai dire, sa carrière est jonchée de déceptions. Retour sur les plus marquantes.

2016 : la primaire de la droite et du centre

Donné favori pendant toute la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé a reçu une claque au premier tour. Il était déjà donné perdant devant François Fillon, revenu de loin.

Publicité
Le coup de grâce est venu dimanche. Battu avec un score de 33,5%, il s’est incliné et a dû dire adieu à L’Élysée. Il a souhaité "bonne chance à la France" et a déclaré qu’il allait désormais "(s)e consacrer pleinement à (s)a tâche de maire de Bordeaux".

 

Publicité