On le sait, le chef de l'Etat est "logé, nourri, blanchi" gratuitement au sein de l'Elysée. Mais François Hollande est-il pour autant exonéré d'impôts ?

C'est une histoire qui paraît déjà loin. A l'Elysée, le général de Gaulle avait installé un compteur électrique pour payer sur ses deniers personnels ses factures d'électricité. Une probité d'un autre âge. Aujourd'hui, les présidents ne paient plus rien.

A lire aussi Quels sont les salaires des dirigeants à travers le monde ?

En 2012, François Hollande a entrepris en 2012 de baisser son propre salaire une fois élu. Là où son prédecesseur, Nicolas Sarkozy, touchait 21 300 euros bruts chaque mois, François Hollande touche désormais 14 910, 31 euros bruts. Selon le JDD, cette rémunération est accompagnée de nombreux privilèges. Outre le logement de fonction qu'est l'Élysée, le président dispose en effet de résidences secondaires, de chauffeurs, de voitures de fonctions, d'une gratuité à la SNCF et... d'une flotte d'avions.

Le salaire du président, de "l'argent de poche"

Autrement dit, l'argent que gagne le président est de l'argent de poche" car les salaires de son cabinet et ses moindres dépenses entrent dans le budget de l'Elysée. Un budget que François Hollande a par ailleurs baissé tout au long de son mandat pour le maintenir à 100 millions par an. De l"argent de poche" qui a permis à Nicolas Sarkozy d'augmenter son patrimoine de 30 % à la fin de son quinquennat, selon le magazine Challenges

Mais quid des impôts ? En matière fiscale, être président ne vous exonère pas d'être imposable. Tout comme les membres du gouvernement par ailleurs. Selon Le Journal du net, le président de la République a théoriquement déclaré 143 139 euros de revenus en 2015, et a été imposable cette année à hauteur de 28 %, soit 40 152 euros.

Publicité
Mais cette situation va changer. Comme nous l'apprend Le Point, le député René Dosière vient de faire adopter un amendement qui fiscalise à 100% le traiement du président de la République, du Premier ministre, des ministres, et des députés. Jusqu'à présent leur indemnité de fonction, soit 25% de leur traitement, échappait à l'impôt. Selon le calcul du député, le chef de l'État et le Premier ministre paieront 12 000 euros d'impôts en plus par an chacun, et les ministres 8 000 euros.

Pour information, le chef de l'Etat doit rendre des comptes... sur ses propres comptes. Une déclaration de patrimoine est faite à son entrée de l'Elysée et une autre à sa sortie.

Vidéo sur le même thème : François Hollande est généreux mais avec l'argent du contribuable

Publicité