Le Parisien a eu accès à un courrier électronique envoyé en interne à quelques élus Républicains et qui dévoile l’avenir politique du président du parti de droite.

C’est un message qui ne laisse que très peu de doute sur les intentions du président des Républicains, Nicolas Sarkozy, à se présenter à la primaire du parti de droite en novembre prochain.

Officiellement, l’ancien chef de l’Etat n’est pas (encore) candidat, mais officieusement, le courriel envoyé par l’Association de soutien à l’action de Nicolas Sarkozy dévoile son intention de concourir à la primaire.

A lire aussi Didier Deschamps : le Canard enchaîné révèle d’accablantes écoutes téléphoniques

Voici la teneur du message envoyé par l’association à "une poignée de cadres" des Républicains, mais que Le Parisien a pu lire : "Comme Brice Hortefeux [ancien ministre, fidèle de Nicolas Sarkozy et président de l’association de soutien, Ndlr], faîtes savoir à Nicolas Sarkozy que vous le soutenez sur le chemin de la primaire à travers votre engagement, vos dons et votre action." Et le message de se finir ainsi : "Il faut nous tenir prêts à agir aujourd’hui pour faire gagner Nicolas Sarkozy demain". Signé : "L’équipe de Nicolas Sarkozy".

Une campagne sur le triptyque : légitimé, crédibilité et autorité

Le message s’était ouvert sur les trois axes de campagne de Nicolas Sarkozy pour la primaire : légitimité, crédibilité et autorité. "Légitimité parce qu'il a été élu chef de l'opposition et porte la responsabilité de l'alternance, parce qu'il s'est mis au service de sa famille politique, au bord de l'implosion avant son retour à l'automne 2014, peut-on lire dans le courriel. Crédibilité parce qu'il prépare un projet aussi vaste que concret pour que l'alternance soit assurée en 2017. Autorité enfin, car son énergie, sa détermination et son expérience à la tête de l'Etat en font un remède parfait à la crise de l'autorité dans laquelle notre pays est plongé."

Publicité
Contacté par Le Parisien, l’entourage de l’ex-chef de l’Etat ne dément pas l’objet de ce message, mais rappelle que "jusqu'au 2 juillet, date à laquelle le conseil national du parti se réunira pour adopter le projet, il n'annoncera rien officiellement. La fenêtre de tir se situe donc entre le 2 juillet et le 9 septembre, jour limite du dépôt des candidatures à la primaire."

Vidéo sur le même thème : Quand Jean-Louis Debré tacle Nicolas  Sarkozy

Publicité