Depuis qu’il a fait son grand retour en politique, Nicolas Sarkozy n’a pas une seule fois accepté l’invitation de Jean-Jacques Bourdin. Le journaliste pense que l’ancien président l’évite pour une raison bien précise. 

Alors que certains politiques se voient reprocher d'être trop souvent dans les matinales des chaînes d’informations et des radios, d’autres au contraire se font plus rares, voire invisibles. C’est notamment le cas de Nicolas Sarkozy qui, depuis son grand retour dans l’arène politique, n’est pas une seule fois apparu face à Jean-Jacques Bourdin dans la matinale de RMC. En effet, depuis 2014, l’ex-président a systématiquement décliné les invitations du journaliste. Une situation quelque peu déroutante pour ce dernier mais pour laquelle il a cependant une explication.

A lire aussi – Son invité en retard, Jean-Jacques Bourdin s’énerve à l’antenne

Publicité
"Parce qu’il m’en veut"Invité de "C à vous" jeudi dernier, Jean-Jacques Bourdin a ainsi expliqué que, selon lui, les refus de Nicolas Sarkozy seraient dus à une promesse non tenue datant de 2012. "Il est invité, s’il a envie de venir, il vient. S’il n’a pas envie de venir… Moi je sais à peu près pourquoi. Parce qu’il est comme ça parce qu’il est bouillant, parce qu’il m’en veut. (…) Peut-être que ça date de la dernière présidentielle où je lui ai posé la question de son avenir politique", a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter : "Il a répondu que s’il était battu, il arrêterait définitivement la politique". Aussi, et toujours d’après le journaliste, l’ancien chef de l’Etat souhaiterait aujourd’hui éviter de se retrouver face à lui pour ne pas prendre le risque d'être iinterrogé sur cette promesse non tenue.

En vidéo - En colère contre son invité en retard, Jean-Jacques Bourdin s'énerve à l'antenne