S’il annonce sa candidature pour 2017, François Hollande comptera parmi les rares candidats de la prochaine élection présidentielle à concourir sans personne à leur bras. Mais les apparences sont parfois trompeuses et le socialiste pourrait finalement faire partie des candidats les plus entourés. Découvrez pourquoi.  

François Hollande n’a toujours pas annoncé ses intentions pour l’élection présidentielle de 2017, de même qu’il n’a jamais confirmé la relation qu’on lui prête depuis plus de deux ans avec Julie Gayet. Si bien qu’il pourrait compter parmi les rares candidats de la prochaine course à l’Elysée à être officiellement célibataires. Mais s’il s’affiche seul depuis sa rupture avec Valérie Trierweiler en début d’année 2014, le chef de l’Etat ne l’est pas autant qu’il le laisse paraître.

Ségolène Royal a "promis de l’aider"

En effet, François Hollande aurait l’intention de s’entourer de plusieurs femmes pour mener à bien sa bataille, rapporte LCI pour qui sa candidature ne fait déjà plus aucun doute. Et les heureuses élues ne seraient autres que Najat Vallaud-Belkacem, Martine Aubry, Christiane Taubira et Ségolène Royal. Cette dernière serait pour le moment la seule à s’être engagée à le soutenir. Elle a "promis de l’aider", croit savoir Le Parisien qui précise que cette main tendue n’est pas sans contrepartie et que la ministre "aimerait un poste prestigieux à l’international".

L’engagement de Ségolène Royal se traduit non seulement par sa présence mais aussi par ses précieux conseils. Depuis plusieurs mois déjà, l’ex-compagne du président n’a pas hésité à endosser à demi-mots le rôle de Première dame. C’est notamment elle qui a accueilli Raul Castro à Paris en février, elle également qui avait représenté le gouvernement lors des obsèques des victimes des attentats de janvier et elle encore qui se trouvait aux côtés du locataire de l’Elysée pour accueillir le couple royal espagnol au printemps 2015. Par ailleurs, et forte d’avoir partagé la vie de François Hollande pendant près de 25 ans, Ségolène Royal jouerait aussi aujourd’hui le rôle de "superconseillère". "Pas une décision importante sans que François Hollande ne consulte Ségolène Royal. Pas une stratégie échafaudée sans qu’elle y mette sa patte…", écrit encore le quotidien qui ajoute : "Ils ont repris leurs vieux réflexes, l’amour en moins".

A lire aussi – François Hollande et Ségolène Royal : le vrai couple présidentiel, c’est eux

Julie Gayet, une présence discrète

Mais si François Hollande et Ségolène forment à eux deux ce qu’il convient d’appeler "le vrai couple présidentiel", Julie Gayet n’est pas en reste. L’actrice à qui l’on prête une relation avec le président vient en effet de s’engager dans sa campagne. "Julie Gayet libre et engagée derrière François Hollande", a titré Paris Match la semaine dernière en Une.

A lire aussi – Julie Gayet "libre et engagée" derrière François Hollande : pourquoi le président n’est pas content

"L’actrice joue le rôle de sa vie. Mais si on devait faire une affiche de ce film, son nom ne pourrait pas apparaître dessus, en tous cas, pas au centre, nous confiait cependant François Aubel, auteur de «"ne intermittente à l’Elysée". Julie Gayet sera certes présente pour lui mais elle ne fera pas officiellement partie du comité de soutien. Elle agira en coulisses. Un comble pour une comédienne !".

Publicité
En somme, de la situation particulière de François Hollande qui est officiellement célibataire en découle une autre : le président a deux Premières dames, une de l’ombre et une autre de substitution.

 En vidéo - François Hollande et Julie Gayet narguent les photographes lors d'une soirée parisienne