Dans son dernier numéro, GQ se plonge dans les coulisses de l’Élysée. Une manière d’en apprendre un peu plus sur le chef de l’État et sur ses mises en scène qui agacent de plus en plus ses collaborateurs…

Il semblerait que les habitudes de François Hollande en matière de mises en scènes médiatiques suscitent un certain degré d’agacement à l’Élysée. Le magazine masculin GQ a ainsi expliqué dans son dernier numéro que l’attitude de François Hollande faisait parfois mouche auprès de ses collaborateurs, rapporte Closermag. En cause ? L’omniprésence du président sur les réseaux sociaux et sa faculté à mettre son quotidien en scène.  

À lire aussi - François Hollande : petites confidences sur les selfies

Difficile pour François Hollande de faire les choses bien, sans tomber dans la démesure. C’est du moins ce que pensent certains de ses collaborateurs qui ont parfois du mal à supporter son côté "too much". Pour preuve, le magazine a tenu à revenir sur l’épisode des dîners secrets entre le président et la journaliste Maïtena Biraben.

Diffusée aussitôt sur Twitter

Désormais, tout le monde le sait : François Hollande aurait accepté, sans en avertir ses collaborateurs, l’invitation à dîner lancée par la journaliste dans le cadre d’une interview pour le Supplément de Canal+. Problème : le chef de l’État aurait "débarqué à l’improviste à cette réunion du vendredi et la scène avait été aussitôt diffusée sur le compte Twitter de l’Élysée", décrit le mensuel.

Publicité
Une petite mise en scène qui aurait largement déplu aux membres du cabinet de François Hollande, allant "à leur goût un peu loin dans les détails". Malgré cela, le directeur du pôle de communication de la présidence, Gaspard Gantzer, a tenté de prendre la défense du président : "Tout est différent d’il y a cinq ou six ans, et d’abord votre façon de travailler". Pas sûr que cet argument convainque les autres ministres…

Vidéo sur le même thème - Sommet de l'Otan : des photos de François Hollande font rire Twitter