Le dernier rapport de la Cour des comptes s’alarme du montant des cadeaux consentis par le président François Hollande aux Français. 

François Hollande a eu la main la leste en termes de cadeaux consentis aux Français. A tel point que dans son dernier rapport sur les perspectives des finances publiques, la Cour de comptes pointe ses dépenses et annonce même "un risque significatif de non-respect des objectifs de déficit dès 2017", rapporte Challenges. Dévoilé mercredi, le document souligne un possible décalage de taille entre les dépenses publiques réelles et l’objectif que c’était fixé le gouvernement, à savoir réaliser près de 19 milliards d’euros d’économies. Ces dernières devaient "permettre à la France de repasser sous la barre fatidique des 3% de PIB de déficit", note encore le magazine.

A lire aussi – François Hollande : son petit cadeau aux Français pour 2017

"Ce sera au prochain président (…) de gérer la douloureuse"Mais à un an de la prochaine élection présidentielle, les magistrats s’inquiètent pour cet objectif ambitieux. En cause notamment : "le plan d’urgence pour l’emploi et celui de soutien à l'élevage annoncés en début d’année, la sous-estimation habituelle du coût des opérations extérieures de l’armée et enfin les incertitudes autour de la prime d’activité dont la facture pourrait être plus élevée que prévu", détaille l’hebdomadaire qui poursuit : "Le gouvernement tablait aussi sur 800 millions d’économies issues de l’assurance chômage grâce à une nouvelle convention signée par les partenaires sociaux. Or, les négociations ont échoué et le gain ne sera pas au rendez-vous".

A lire aussi – Toutes ces promesses que François Hollande n’a pas tenues

Publicité
Un tableau guère réjouissant, auquel s’ajoute "la situation financière de certaines entreprises publiques comme Areva, EDF et SNCF, qui pourrait faire l’objet d’une recapitalisation à cet horizon ou d’autres transferts financiers". Et même si le gouvernement n’a pas encore présenté "le contenu de la troisième tanche du plan d’économies de 50 milliards prévue en 2017", la Cour des comptes serait "d’ores et déjà sceptique", croit savoir Challenges qui conclue que "ce sera au prochain président (…) de gérer la douloureuse".

Vidéo sur le même thème : François Hollande : "Oui, ça va mieux"

Publicité