François Hollande s’est rendu ce jeudi matin au Marché international de Rungis pour une visite surprise. Le président a fait le tour des stands en compagnie de Benoît Hamon et Guillaume Garot.

Les vacances de Noël auront été de courte durée. Au lendemain de son retour à Paris – après avoir passé le réveillon dans la famille de Valérie Trierweiler à Anger – François Hollande s’est remis au travail. Le président s’est en effet rendu très tôt ce jeudi matin au Marché international de Rungis. Le chef de l’Etat souhaitait profiter de cette visite surprise pour aller à la rencontre des Français et des entreprises "mobilisés pendant cette période de fête". L’entourage du chef de l’Etat a par ailleurs précisé que ce dernier voulait également  "valoriser les missions de service public, de distribution et de sécurité alimentaire du marché d'intérêt national de rungis".

Le découpage d’une tête de veau

Publicité
Arrivé aux alentours de 4h30 en compagnie de Benoît Hamon, le ministre délégué à la Consommation et de Guillaume Garot, le ministre délégué chargé de l’agro-alimentaire, François Hollande a commencé sa visite par le pavillon des "tripes et abats". Vêtu d’une blouse blanche, le président y a assisté au découpage d’une tête de veau « en une minute chrono », avant de se diriger vers le pavillon de la viande. Désireux d’aller au plus proche de travailleurs de Rungis, le chef de l’Etat n’a pas hésité à serrer nombre de mains tendues.

Premier marché de produits frais au monde, le marché de Rungis a généré 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2011 et héberge plus d'un millier de grossistes.