François Hollande aime se faire prendre en photo et les Français le lui rendent bien. Mais voilà, le service de communication et le président ne sont pas toujours d’accord.

La journaliste du Monde Vanessa Schneider et le photographe Jean-Claude Coutausse publie L’énigmatique monsieur Hollande : dans les coulisses de L’Elysée, à l’occasion des trois ans du quinquennat du président.

Dans le chapitre communication du livre, les auteurs nous livrent des confidences plutôt singulières sur les selfies du président. Comme le rapporte Le Lab d’Europe 1, la journaliste et le photographe raconte une réunion entre le président et son équipe de communication.

A lire aussi - François Hollande, adepte du selfie 

Alors que François Hollande s’apprête à visiter une association qui emploie "d’anciens délinquants", la chef du cabinet le prévient qu’il faudra "éviter la multiplication des selfies", faisant réfèrence à la photo de Nicolas Sarkozy et d'Amedy Coulibaly. Mais le président ne semble pas comprendre en quoi ces clichés pourraient être gênant.

Il rétorque finalement à ses conseillers : "Si on décide d’y aller, on ne le fait pas à moitié. J’ai déjà fréquenté des gens qui avaient un casier judiciaire, même en politique". François Hollande aime aussi les blagues.

Des selfies parfois surprenants

Si le président rechigne rarement à prendre des selfies avec les passants, il lui arrive parfois des mésaventures. En avril dernier, lors d’un déplacement en Suisse, un jeune homme profite d’un selfie avec le président pour faire un doigt d’honneur.

Publicité
Le photographe qui a capturé le cliché de la scène explique les circonstances de ce selfie surprenant : "La scène a duré trois secondes (…) Un agent de sécurité qui se trouvait à côté de François Hollande, a remarqué la situation. Il a saisi la main du jeune homme et le président a continué sa route", explique-t-il au journal 20 minutes.

Vidéo sur le même thème : Il perd son pantalon au moment de prendre un selfie avec le vice-Premier ministre britannique