Officiellement célibataire, François Hollande aurait plus d’un tour dans son sac pour aller secrètement passer du temps avec celle que l’on surnomme sa "fiancée". Découvrez comment et avec l’aide de qui le président y parvient. 

Cela fait désormais plus de deux ans que Closer a sorti son fameux numéro révélant la prétendue liaison entre François Hollande et Julie Gayet. Cette affaire a certes précipité la rupture du couple que le président formait avec Valérie Trieriweiler, mais n’a pourtant pas conduit à une officialisation de la relation que l’on prête au locataire de l’Elysée et à l’actrice. Aussi, François Hollande est toujours officiellement célibataire. Un statut qu’il entretiendrait en veillant à ne rien laisser transparaître de sa vie privée.

A lire aussi – François Hollande : comment le président esquive une question sur Julie Gayet

Dans L’Elysée Off, Aziz Zemmouri et Stéphanie Marteau dévoilent les ruses du président pour y parvenir. Ainsi que le rapporte Closer, "pour ses escapades nocturnes rue du Cirques (à l’appartement de Julie Gayet, ndlr), François Hollande a dû mettre dans la confidence une poignée de fidèles". Impossible pour lui d’agir seul. Aussi, le chef de l’Etat compterait sur l’aide précieuse de "Lardon", l’un des deux agents du GPRS qui restent en permanence à ses côtés, précise le magazine. "Témoin privilégié des escapades présidentielles, il connaît les secrets les plus intimes du quinquennat", écrivent les deux auteurs, qui précisent qu’il aurait notamment aidé François Hollande à accompagner Julie Gayet sur un tournage à Rennes.

Son été 2014, dans le Var et non pas à Versailles !Mais la révélation la plus surprenante concerne l’été 2014, le premier qui a suivi la publication du fameux numéro de Closer. Officiellement, le président s’était octroyé quelques jours de repos dans la résidence officielle de La Lanterne, à Versailles. Son équipe expliquait alors qu’il voulait rester proche de Paris pour pouvoir continuer à travailler. En réalité, François Hollande "se trouvait dans le Var en toute discrétion", indique le magazine. Toujours d’après le livre d’ Aziz Zemmouri et Stéphanie Marteau, l’hebdomadaire raconte que "Lardon" aurait "eu l'idée avec Isabelle Slima, sa chef de cabinet, de créer un leurre pour tromper les photographes (…) Afin de faire croire que le président passait l'été à la Lanterne, ils ont manigancé un stratagème qui consistait à faire livrer chaque matin des parapheurs par une voiture officielle...". Le gardien des lieux aurait même allumé quotidiennement les lumières des appartements privés du président pour faire croire à sa présence…. Malin !

Publicité
"Le président pourrait clairement dire qu’il n’a pas envie d’avoir une Première dame officielle. Ce serait même un gage de modernité. Mais il ne le fait pas. A la place, il ne dit rien et transforme ça en un non-dit", nous expliquait Laurent Aubel, coauteur de « Une intermittente à l’Elysée". Et celui-ci d’ajouter : "Mais cette situation ne lui déplaît pas, ni à Julie Gayet d'ailleurs. Cette dernière a accepté les règles du jeu et tous les deux s’en amusent désormais".

 A voir aussi en vidéo : Françoise Degois : "Vous imaginez François Hollande se marier ?"