Les propos tenus par Emmanuel Macron à propos des entrepreneurs et des salariés mercredi sur BFM TV ont suscité de nombreuses critiques. Retour sur sa dernière provocation.

Emmanuel Macron était l’invité de Jean-Jacques Bourdin mercredi matin. Un passage qui a été remarqué. Outre le fait que la position du ministre est actuellement scrutée, en raison notamment du remaniement à venir et de son possible départ du gouvernement, celui-ci s’est également illustré par les propos qu’il a tenus. Habitué à jeter des pavés dans la mare, le patron de Bercy s’en est cette fois-ci pris aux salariés. "La vie d’un entrepreneur est bien souvent plus dure que celle d’un salarié", a-t-il en effet déclaré sur le plateau de BFM TV, avant de préciser : "parce qu’il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties".

A lire aussi – Emmanuel Macron : et s’il quittait le gouvernement au prochain remaniement ?

Un élu PS dénonce une forme de "poujadisme chic"Malgré cette précision, ses propos ont provoqué de rapides et vives réactions. Sur internet, les téléspectateurs ont en effet dénoncé cette affirmation "scandaleuse". Dans la classe politique, et au sein même de la majorité, les critiques n’ont pas non plus tardé à arriver. "Perte de repères. Tellement loin des vies réelles. Poujadisme chic. Définitivement affligeant. Bye bye", a ainsi tweeté le chef de file des députés frondeurs du PS, Christian Paul, se fendant même d’une référence aux rumeurs de départ d’Emmanuel Macron.

Publicité
Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron s’attire les foudres de ses collègues socialistes. Cela a notamment déjà été le cas après ses propos sur les fonctionnaires ou encore sur les 35 heures. Autant de prises de position qui lui ont également valu d’être recadré par l’exécutif. Pour le moment, ni François Hollande ni Manuel Valls n’ont publiquement commenté sa dernière provocation.

En vidéo sur le même thème - Fonction publique : faut-il revenir à la règle du "non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux" ? 

Publicité