Thomas Thévenoud est décidemment très tête-en-l’air.  En plus des impôts, des loyers et des amendes, l’ex-secrétaire d’Etat aurait également oublié de payer son kiné.

L’éphémère secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud n’en finit plus de faire parler de lui. Et pas vraiment en bien. Planet.fr vous propose un petit récapitulatif de tout ce que ce "contribuable négligent", tel qu’il se définit lui-même, a oublié de payer.

"Je ne suis pas un fraudeur, je suis un contribuable négligent"

L’ancien secrétaire d’Etat au commerce extérieur a été contraint de quitter le gouvernement jeudi dernier en raison de démêlés avec le fisc. Le député PS de Saône-et-Loire aurait en effet omis de payer ses impôts depuis trois ans.

Pris dans la tourmente, ce dernier avait expliqué cette "étourderie" par une "phobie administrative". Comparé à l’ancien ministre Jerôme Cahuzac, Thomas Thévenoud avait alors déclaré : "je ne suis pas un fraudeur, je suis un contribuable négligent". L’ex-ministre était d’ailleurs sorti de son silence pour expliquer que les deux cas "ne sont pas similaires".

Ecarté de son poste de secrétaire d’Etat et évincé du PS, Thomas Thévenoud a tout de même l’intention de poursuivre son mandat de député.

Loyers impayés

Selon Le Canard Enchaîné, Thomas Thévenoud "n'a pas payé, pendant trois années, son loyer, celui d'un appartement dans le Ve arrondissement de Paris". Il aurait même été menacé d’expulsion par son ex-bailleur.

Thévenoud aurait-il oublié de payer ses PV ?

Cette fois-ci c’est Le Parisien qui avance l’information : Thomas Thévenoud n’aurait pas réglé les amendes de sa voiture de fonction lorsqu’il était vice-président de la communauté urbaine Creusot-Montceau (Saône-et-Loire), entre 2008 et 2012.

Deux ans et une intervention d'huissier pour régler un kinésithérapeute 

On pourrait penser que les révélations allaient s’arrêter là. C’était sans compter sur le kinésithérapeute des deux fillettes de l’ex-secrétaire d’Etat qui a profité du bruit suscité par cette affaire pour raconter son histoire. Ce dernier affirme avoir dû recourir à un huissier et attendre deux ans avant que ses séances lui soient payées.

Publicité
"Il est bien évident que si monsieur Thévenoud avait eu la sagesse ou la délicatesse de démissionner, je n’aurai certainement jamais parlé de cette affaire", a expliqué celui-ci à Europe1. "Je trouve que c’est une attitude qui n’est pas acceptable. Il faut avoir une certaine dignité dans la vie", a-t-il encore ajouté.

 > Vidéo sur le même thème : Affaire Thévenoud:: qu'en pensent ses électeurs?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité