Si Laurent Fabius a finalement renoncé à cumuler la présidence du Conseil constitutionnel et celle de la COP21, d'autres encore au gouvernement n'ont pas eu ce réflexe.

© AFP

Jean-Yves Le Drian

Depuis leur entrée dans le nouveau gouvernement de Manuel Valls jeudi dernier, certains ministres et secrétaires d'Etat sont en position de cumul. Une situation autorisée (car le poste de ministre est un titre et non un mandat) mais qui fait mauvais genre.

Publicité
Le premier concerné - et pas des moindres - Jean-Yves Le Drian, confirmé au poste de ministre de la Défense alors qu'il avait été élu président du conseil régional de Bretagne. "Dans le contexte actuel, François Hollande n’a pas jugé opportun de changer de ministre de la Défense. Je suis un bon soldat, et donc je reste ministre de la Défense. C'est quelque chose qui se décide entre deux personnes", a expliqué Jean-Yves Le Drian en Bretagne, selon des propos raportés par Ouest France.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité