L’UMP va-t-il un jour sortir de la crise ? Rien n’est moins sûr. Malgré une nouvelle rencontre entre Jean-François Copé et François Fillon, la situation reste bloquée : les deux hommes sont toujours en désaccord, chacun d’eux campant sur ses positions.

La crise est sans fin. L’UMP est entrée dans sa quatrième semaine de guerre interne et aucune solution ne semble pouvoir être envisagée. Jean-François Copé et François Fillon sont toujours en désaccord et aucune discussion ne parait pouvoir les faire s’entendre. Les deux hommes se sont à nouveau rencontrés mardi 11 décembre, mais les discussions se sont encore soldées par un échec. « François Fillon a constaté un désaccord avec Jean-François Copé sur la sortie de la crise. Il ne voit pas d'autre solution démocratique qu'une nouvelle élection avant l'été 2013 » a confié hier l’un des proches de l’ancien Premier ministre.

François Fillon, qui proposait hier que l’on organise un nouveau vote avec de nouveaux candidats (dont il ne ferait pas partie), refuse un autre tête-à-tête avec Jean-François Copé tant que celui-ci n’est pas disposer à avancer sur le calendrier d’un nouveau scrutin. Dans ces conditions, peut-on espérer une sortie de crise dans les jours à venir ? L’horizon semble bouché. Pourtant la crise exaspère, tant dans la classe politique que dans les rangs des militants qui vivent mal cette situation.

Publicité
Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée nationale, a lui indique qu’il souhaitait organiser une consultation des parlementaires UMP au sens large mardi prochain à 12 heures, qui devront se prononcer « pour ou contre la tenue avant l'été 2013 » une nouvelle élection du président du parti. Une solution qui a au moins le mérite d’enthousiasmer un certain nombre de députés, mais également de nombreux sénateurs. La suite au prochain numéro donc.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité