Au lendemain de la première conférence de presse présidentielle de François Hollande, la plupart des journaux ont fait leur Une sur ce baptême du feu. Tour d'horizon des impressions.

Opération séduction. François Hollande disposait de 120 minutes pour convaincre. Mardi, devant un parterre de quelque 400 journalistes français et étrangers, le président de la République a donné sa première conférence de presse depuis son élection. Globalement, la presse a été convaincue par les propos du chef de l'Etat. Zoom sur les Unes de ce mercredi.

Pour Libération, François Hollande a réussi sa première. Le quotidien titre en effet: "Hollande sort le grand « je »". A côté d'une image du président droit derrière son pupitre, l'air déterminé, le journal explique que le chef de l'Etat "a endossé le costume présidentiel et répondu à ses détracteurs en assumant sa politique".

Loin de lui consacrer la meilleure place de sa Une, Le Parisien n'accorde qu'une maigre place au président: en dessous de la sortie du dernier volet de la sage Twilight au cinéma et à côté d'un dossier consacré au gaz de schiste. Le quotidien titre par ailleurs: "Hollande: pas d'annonce mais des explications", sans développer davantage.

A l'évidence moins convaincu par la prestation du président, Le Figaro n'a pas hésité à écrire: "Le tournant, c'est pas maintenant". Reprenant le slogan de campagne de François Hollande, le quotidien explique que le chef de l'Etat a profité de cette première conférence de presse non pas pour prendre un virage mais plutôt pour réaffirmé la "cohérence" de la politique qu'il mène.

De leur côté, les Echos ont estimé que si le président a su montrer sa droiture et s'est gardé de tout effet de surprise, il n'a cependant pas suffisamment développé les points économiques pourtant clés actuellement et sur lesquels les médias et les Français auraient souhaité des éclaircissements. La Croix a, quant à lui, considéré que François Hollande "assume". Selon le journal, le président s'est montré conscient des défis qui l'attendent et déterminé à les relever.

Publicité
Revenant sur les récents sondages qui affichaient François Hollande à un bas niveau dans l'opinion des Français, Ouest-France a, lui, jugé que la "sérenité" affichée mardi par le président "contrastait singulièrement avec son niveau dans les enquêtes d'opinion". Enfin, Midi Libre a écrit: "Après la méthode couac, la méthode Coué !". Et d'expliquer que "le chef de l'État s'était fixé un objectif : faire de cette conférence de presse une rencontre pédagogique. Le but est atteint".  

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité