Le Premier ministre a récemment confié ses intentions pour la prochaine élection présidentielle et fait part d’une de ses craintes concernant le duo politique Hollande-Royal.

Manuel Valls ne sera pas candidat à la prochaine élection présidentielle. C’est en tout cas ce qu’écrit Le Point qui explique que le Premier ministre aurait renoncé à concurrencer le président de la République non pas par loyauté envers lui, mais plutôt par peur. En effet, et toujours selon le magazine, le chef du gouvernement redouterait qu’en cas de candidature, le chef de l’Etat se venge en lui mettant des bâtons dans les roues. "Cette primaire, je ne suis pas certains de la gagner. Et de toute façon, Hollande me collerait Ségolène Royal dans les pattes", aurait-il récemment confié à son entourage.

A lire aussi – François Holland et Ségolène Royal : le vrai couple présidentiel c’est eux

"C’est François Hollande qui est candidat"

Publicité
De son côté, Ségolène Royal s’est elle aussi exprimée sur la prochaine course à l’Elysée et ses intentions. Répondant aux rumeurs qui la disent candidate à la place de l’actuel président, elle a d’abord rappelé que "pour l’instant, c’est François Hollande qui est candidat", avant de botter en touche : "On cherche quelqu’un pour se sacrifier : il faut que la situation soit vraiment désespérée pour que ceux qui m’ont combattue me redécouvrent". Et la ministre d’ajouter : "Si c’était gagnable, on ne viendrait pas me chercher". François Hollande, quant à lui, continue d’entretenir le mystère sur sa potentielle candidature.

En vidéo - La confidence de François Hollande sur les (nombreux) textos qu'il échange avec Manuel Valls