A peine une semaine après avoir quitté le gouvernement de Manuel Valls, Christiane Taubira annonce la sortie d'un essai surprise dans lequel elle dézingue la déchéance de nationalité. Le point sur ce réquisitoire implacable.

Mercredi dernier Christiane Taubira claquait la porte du gouvernement à cause de son profond désaccord avec l’exécutif concernant la déchéance de la nationalité. Un premier coup de théâtre rapidement suivi par un autre : la sortie surprise d’un essai contre ce projet de loi. Intitulé Murmures à la jeunesse et prévu pour être mis en vente mercredi, cet ouvrage de 94 pages explique les raisons pour lesquelles l’ex-ministre de la Justice s’oppose au projet de loi farouchement défendu par le président de la République et le Premier ministre.

A lire aussi -Démission de Christiane Taubira : ce qui s'est passé en coulisses

Un livre "né sous X"…

"Osons le dire : un pays doit être capable de se débrouiller avec ses nationaux. Que serait le monde si chaque pays expulsait ses nationaux de naissance considérés comme indésirables ? Faudrait-il imaginer une terre-déchetterie où ils seraient regroupés", écrit ainsi Christiane Taubira, rapporte Le Monde qui publie un extrait du livre. "Il est des choses trop inflammables pour s'en approcher sans méfiance avec deux silex à la main. L'un des silex est cette déchéance de nationalité visant des Français de naissance binationaux, l'autre est la triste et possible capacité pour la cheffe d'un juteux négoce familial d'accéder au pouvoir suprême", reproche-t-elle encore, toujours d’après le quotidien du soir. Le journal précise par ailleurs que ce livre "né sous X" a été écrit en secret et imprimé à seulement 40 000 exemplaires en Espagne pour éviter les fuites.

…Et pourtant relu par François Hollande

Implacable, cet essai aux allures de réquisitoires a pourtant été relu par François Hollande. Le Monde indique en effet que "seul François Hollande" a reçu un "jeu d’épreuves" et ce, vendredi dernier, soit cinq jours seulement avant l’annonce officielle du départ de Christiane Taubira.

Les hésitations de Christiane Taubira

Publicité
Les extraits dévoilés par Le Monde montrent également qu’au moment d’écrire son livre, l’ex-Garde des Sceaux n’avait pas encore décidé si elle allait ou non rester au gouvernement. "Je ne suis sûre de rien. Le tourment m’habitera jusqu’à la tombe. L’inquiétude. L’intranquillité. Peut-être est-ce faire trop de bruit pour peu de chose. Peut-être serait-il plus raisonnable d’être raisonnable et de laisser passer", s’y interroge ainsi celle qui a finalement décidé de remettre sa démission en faisant valoir que "parfois résister, c’est partir".

En vidéo - Christiane Taubira, "une frondeuse pas comme les autres"