Alors que François Hollande avait demandé aux membres du gouvernement de rester à leur poste pendant les fêtes de fin d’année, la ministre de la Culture a reconnu être partie à l’île Maurice.  Le point sur cette petite cachotterie avec Planet.fr.

Des vacances qui font polémique. "Vous devez passer vos vacances à deux heures de Paris". Telle était la consigne donnée par François Hollande aux membres du gouvernement à la veille des fêtes de fin d’année. Une exigence à laquelle la ministre de la Culture ne s’est visiblement pas pliée. Le magazine Voici a en effet récemment publié toute une série de photos montrant Aurélie Filippetti en vacances à l’île Maurice, soit à plus de dix heures d’avion de Paris. Et si cette dernière a, dans un premier temps nié avoir séjourné sur cette île paradisiaque fin décembre, elle est ensuite rapidement passée aux aveux.

Hollande l’a "autorisée à partir"Mercredi, la ministre a reconnu sur le Lab d’Europe 1 qu’elle était partie en vacances à l’étranger. "Ce voyage m’a été offert par mon compagnon", a-t-elle ainsi expliqué avant de préciser : "dès que j’ai connu la teneur du cadeau, j’en ai averti le président de la République, qui m’a autorisée à partir". Revenant par ailleurs sur le fait d’avoir nié les faits, Aurélie Filippetti a déclaré : "Je considérais que ce séjour relevait de la vie privée, et je considérais que je n’avais pas à les (ndlr : les membres de son cabinet) en informés, dès lors que je restais joignable". 

Publicité
De son côté, l’Elysée a confirmé les propos de la ministre. Expliquant qu’elle avait été autorisée "à partir si loin à titre exceptionnel, pour des raisons privées", il a par ailleurs estimé qu’Aurélie Filippetti "n’était pas dans son ministère, dans un rythme d’urgence quotidienne, à l’inverse du ministre de l’Intérieur par exemple". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité