Les Français doivent être "les premiers bénéficiaires des résultats obtenus", a affirmé le président de la République.

Peut-être une bonne nouvelle pour nombre d’entre vous ? Le chef de l’Etat a promis de nouvelles baisses d’impôts pour les Français si "la croissance s’amplifie en 2016", dans une interview aux quotidiens régionaux du groupe Ebra (Le Progrès, Le Dauphiné libéré…) à paraître ce jeudi.

"Si la croissance s’amplifie en 2016, nous poursuivrons ce mouvement (de baisse de la fiscalité) car les Français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus", a déclaré le président.

"Je mesure les efforts qui ont été demandés aux Français en 2012 et 2013", souligne-t-il, rappelant qu'"une première baisse de la fiscalité en 2014 (…) a concerné plus de trois millions de ménages" et qu’une deuxième "plus importante" a bénéficié à "neuf millions de foyers fiscaux" cette année.

Pas d’impôts ni de taxes supplémentaires

Cette baisse d’impôts devrait intervenir à l’orée de l’élection présidentielle de 2017 dont François Hollande pourrait concourir pour un second mandat.

Publicité
"Il n’est pas question de créer un impôt ou une taxe supplémentaire", a par ailleurs indiqué François Hollande alors qu’il était interrogé sur l’éventualité d’une nouvelle écotaxe, d’une surtaxe diesel ou de hausses de taxes sur l’électricité. Pour le président, "il n’est pas question que des contribuables payent pour les gaspillages et les pollutions qui ne sont pas de leur fait". 

Vidéo sur le même thème : Pas vraiment de vacances pour François Hollande 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité