La perspective d’une remontée des taux modifie la donne patrimoniale dans un contexte où l’incertitude domine. 

L’année 2017 pourrait être marquée par une correction boursière de grande ampleur, car l’euphorie qui s’est emparée des marchés financiers depuis l’élection de D. Trump - et alors que la plupart des experts annonçaient l’apocalypse - n’aura qu’un temps.

Dans un environnement où l’incertitude domine, il est donc prudent de faire la part belle aux actifs réels (immobilier, SCPI, etc.) et aux produits sécurisés (livrets réglementés, assurance-vie, etc.). Quitte à revenir sur les marchés financiers, de préférence à travers un PEA, une fois que les indices auront reculé.

Immobilier

L’année dernière, le marché a commencé à s’emballer dans la plupart des villes, en raison d’une anticipation de hausse des taux qui a poussé certains acheteurs à finaliser rapidement leur investissement.

Publicité
Exception faite de la Haute-Saône, du Loiret et de la Moselle, le nombre de transaction a progressé partout en France avec une hausse de 20% dans plus de 80 départements. Les prix ont suivi. En hausse de 6% à Paris, ils progressent dans les métropoles de province (Lyon, Nantes, Bordeaux, etc.) même si la reprise est inégale. Elle devrait se confirmer cette année, car la hausse des taux de crédit qui a débuté fin 2016 devrait s’amplifier cette année bien que les banques conservent un objectif de production élevé. Prix encore sages, taux toujours favorables : il est encore temps de miser sur la pierre.
Publicité
Publicité