Taux, plafond, fiscalité… Planet.fr vous explique comment fonctionne le Livret A, placement le plus répandu en France.  

Un nouveau record vient d’être battu : en août, les Français ont versé 1,14 milliard d’euros sur leurs Livrets A, le niveau de collecte le plus fort depuis deux ans. Mais pourquoi attire-t-il autant ? A quoi sert-il ? Voici ce qu’il faut savoir :

Le Livret A, qu’est-ce que c’est ?

Tout particulier, qu’il soit majeur ou mineur, peut ouvrir un Livret A. Ce compte d’épargne rémunéré proposé par les différents établissements bancaires français a pour avantage que l’épargnant peut récupérer les fonds quand il le souhaite.

Le taux

Si une diminution avait pu être envisagée, le taux du Livret A n’a pourtant pas baissé le 1er août 2016. Il est depuis le même mois de l’année précédente à 0,75%. Il pourrait toutefois être révisé en février 2017. On notera sur le rendement qu’il peut être plus faible que ce taux en fonction de l’inflation.

Le plafond

22 950 euros : c’est le montant maximum que peut recevoir le Livret A depuis le 1er janvier 2013. A noter néanmoins que le seuil peut être dépassé avec la capitalisation des intérêts.

Deux exceptions existent également pour "les associations, qui ont le droit de verser jusqu'à 76 500 euros sur un Livret A et les organismes d'habitation à loyer modéré (HLM) qui ne sont soumis à aucune limite", rappelle Le Journal du Net.

Fiscalité

Autre point positif de ce type d'épargne : une exonération d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Où va l’argent placé ?

Publicité
Peu de gens le savent mais l’argent placé sur les Livrets A permet notamment de financer les organismes sociaux de l’habitat, mais pas seulement. Dettes d’Etats de la zone euro, prêts pour les petites et moyennes entreprises et collectivités locales, investissements en actions… sont autant de causes pour lesquelles l’argent des épargnants est utilisé.
Publicité