Tout au long de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a surpris de nombreux électeurs avec ses expressions françaises peu utilisées. Retrouvez-les dans le livre "Le Petit Macron de la langue française". 

©Sophie De Thalès - éditions Tut-Tut

La poudre de perlimpinpin

"Cette formule savoureuse, adoptée par notre Président pendant le débat saignant de l’entre-deux-tours qui l’opposait à la carnassière Marine Le Pen, n’est pas passée inaper-çue. Le rappeur Khaled Freak l’a même remixée en rap !

Un joli bond dans le temps, pour un effet savoureux :

Publicité
La formule date de la première moitié du XVIIe siècle et désigne les poudres vendues par les charlatans ou bonimenteurs (encore un joli mot du lexique présidentiel), dont on vante les qualités merveilleuses, mais qui n’avaient strictement aucune efficacité. C’est le cas d’une certaine plante nommée le 'pimpin', ou la prêle, qui n’avait pas du tout fait la preuve de ses vertus médicinales. D’où la formule 'prelinpinpin' (prêle et pimpin), transformée au fil des ans en 'perlimpinpin'… Incroyable : saviez-vous que Chirac avait déjà rodé la formule, et cela bien avant d’utiliser abracadabrantesque ? En 1979, il la prononça au bois de Boulogne lors d’un discours pour la fête du RPR, en évoquant l’Europe comme une 'poudre de perlimpinpin au secours des gouvernements à court d’idées.'"