La prune à 17 euros, vous la connaissez ! Celle-ci est pourtant en pleine restructuration et devrait dans les 2 années à venir être modifiée, avec de nouvelles procédures, y compris dans la façon de la contester. Explications. 

1 - Ce qui est prévu

Le PV de stationnement que l'on connaît à 17 euros devrait prochainement disparaître au profit d'une redevance administrative. L'amende prendra alors le nom de "forfait de post-stationnement" et sera soit apposée sur le véhicule, soit adressée sous forme dématérialisée* au contrevenant.

Selon les nouvelles directives, le montant sera directement modulé par les collectivités locales, dans la limite de 8 à 10 fois le tarif horaire du stationnement dans la commune. Une note qui pourrait alors devenir beaucoup plus salée. Ainsi, à Paris, par exemple, le prix des amendes pourrait passer de 17 euros à près de 40 euros !

Publicité
Plusieurs objectifs : permettre aux collectivités de moduler le prix des amendes pour les rendre plus dissuasives et plus adaptées au territoire, et endiguer le phénomène d'engorgement des voitures en ville.

Sachez-le : seul le stationnement payant est concerné par cette réforme. Cela ne modifie pas le statut des autres types de stationnements comme les places de livraisons, zones bleues…

*si le propriétaire du véhicule a donné son accord, il pourra être informé par voie dématérialisée (e-mail) de l'infraction.