Mercredi devaient être adoptées les grandes réformes de la Sécurité routière. Avec évidemment un renforcement de la répression. Planet.fr fait le point.  

Plus de radars sur les routes

Dès le début de l’année prochaine, le renforcement des radars présents sur les routes se fera sentir. Le gouvernement prévoit en effet de passer à 4600 machines en 2017 (contre 4450 actuellement) et 4700 en 2018. Avec pour cela le développement de plusieurs outils de plus en plus sophistiqués : radars fixes discriminants, radars autonomes, radars double-sens ou encore radars mobiles.

Pour plus d’informations - Radars : pourquoi vous allez être flashé davantage en 2017  

Les salariés dénoncés par les patrons

Autre changement important : les salariés flashés à bord de leur véhicule professionnel pourront être dénoncés par leur patron à compter du 1er janvier 2017. Et par conséquent payer des amendes et perdre des points. "Le gouvernement veut ainsi mettre fin à la logique du conducteur fantôme qui, lorsqu'il est au volant de la voiture de son entreprise, est rarement inquiété par la perte de points", explique Europe1.fr.

Les infractions mieux contrôlées

Publicité
Toujours selon le site d’information, la meilleure résolution des nouveaux radars, notamment dans les villes, permettra également de sanctionner plus facilement les différentes infractions au code de la route : téléphone au volant, absence de ceinture… Jusqu’à présent, seuls les policiers dans la rue contrôlaient ces infractions.