Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré lundi que le nombre de tués sur les routes en France devrait grimper de 5% en 2014, après douze années de baisse.  

Si l’année 2013 avait vu le nombre de personnes tuées sur les routes largement baisser, avec 10,5% de morts en moins qu’en 2012, l’année 2014 s’annonce au contraire mauvaise. "Le chiffre de novembre n'était pas bon, il y avait une augmentation du nombre de morts de l'ordre de 7%, ce qui ramene sur la totalité de 2014 l'augmentation du nombre de morts de 5%", a déclaré lundi le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, sur BFMTV et RMC.

Sur toute l’année 2013, 3268 personnes étaient décédées dans des accidents de la route. Fin novembre 2014, on dénombrait déjà 3103 victimes, soit 148 de plus que l’année dernière à la même période. Et le nombre de blessés en 2014 s'annonce également "plus important", selon le ministre.

Des "contrôles plus systématiques" 

Publicité
Face à ces mauvais chiffres, le ministre de l’Intérieur devrait annoncer au début de l’année 2015 des mesures pour accroître la sécurité routière et diminuer le nombre de morts sur les routes. Des opérations seront mises en place par les autorités sur les axes accidentogènes et des "contrôles plus systématiques" auront lieu. Le ministre prévoit également la mise en place de nouveaux tests salivaires pour détecter alcool et drogues avec des résultats plus rapides, précise Le Figaro.

Une expérimentation de la limitation de vitesse à 80 km/h devrait par ailleurs être mise en place sur deux ou trois axes "particulièrement accidentogènes", selon Bernard Cazeneuve.

En vidéo sur le même thème : Les familles au cœur d’un nouveau spot de la Sécurité routière 

Publicité
Publicité