On n'en parlait plus depuis quelques temps, mais revoici l'arnaque au rétroviseur cassé ! En l'espace de quelques jours, trois habitants de la banlieue parisienne se sont fait soutirer de grosses sommes d'argent grâce à cette technique. Planet.fr vous dévoile tous les secrets de cette arnaque.

C'est Le Parisien qui parle à nouveau de cette arnaque au rétroviseur cassé. En effet, le 30 janvier dernier, un homme de 76 ans s'est fait piégé par des escrocs. Il roule dans la ville de Meaux lorsqu'il entend un bruit sourd. Il est rapidement rattrapé par une voiture qui lui indique de s'arrêter.

A l'arrêt, les deux homme présents dans la voiture accusent le vieil homme d'avoir brisé le miroir de leur rétroviseur. La victime, après observation du rétroviseur, propose de faire un constat mais les escrocs l'en dissuadent, sous prétexte qu'en cas de constat, il pourrait être poursuivi pour délit de fuite.

"L'assureur m'a conseillé de payer en liquide"Au lieu de constat, les deux hommes proposent d'appeler l'assurance du conducteur coupable, qui est en réalité un faux assureur complice, et passent le téléphone au vieil homme : "L'assureur m'a conseillé de payer en liquide[...] Mais il m'a assuré que je serai remboursé à 90% si la facture de la réparation lui était envoyée sous 48 heures".

Le faux assureur au bout du fil estime que les frais de réparation s'élèveront à 1 400 euros. La victime ne les a pas sur lui, mais se rend à la banque pour retirer la somme. Les deux hommes attendent dehors pour ne pas être filmer, puis repartent avec l'argent, en toute tranquillité...

Publicité
Cet homme de 76 ans n'est pas le seul à s'être fait piéger ces derniers jours. En effet, à Provins, une femme de 90 ans s'est fait soutirer 1 800 euros, une autre de 75 ans a laissé les escrocs repartir avec 712 euros...

Ce type d'escroquerie a fait son apparition en France en 2010.

Publicité