Le soldat américain, Bradley Manning, a été condamné mercredi à 35 ans de prison. Il a été reconnu coupable d’espionnage pour avoir transmis à WikiLeaks plus de 700 000 documents confidentiels de l’armée américaine.

© AFP

Après plus de deux mois de procès, la sentence est tombée. Bradley Manning a été condamné mercredi à 35 ans de prison par une cour martiale. Le soldat américain a été reconnu coupable de la plus grande fuite de documents secrets de l’histoire des Etats-Unis. Au total, ce sont près de 700 000 documents diplomatiques et militaires confidentiels qui ont été volés par le sodat et transmis, par la suite, au site internet WikiLeaks. Un site qui a pour habitude de divulguer des documents témoignant d’une réalité sociale et politique, voire militaire, qui nous seraient cachée. L’objectif ? Assurer une transparence planétaire. Cependant, Bradley Manning a été acquitté de la plus lourde accusation, "aide à l’ennemi."

"Plus jamais un tel cirque"

Lundi, le gouvernement américain avait requis "pas moins de 60 ans de prison" à l’encontre de celui qui a "trahi" son pays et l’armée. Le procureur militaire Joe Morrow avait demandé à la juge Denise Lind "d'envoyer un message à tous les soldats qui envisageraient de voler des informations classifiées", en mettant le jeune Américain pendant six décennies derrière les barreaux et en lui infligeant une peine de 100 000 dollars d'amende. "Nous devons nous assurer que nous ne verrons plus jamais un tel cirque", avait souligné le procureur.

Plus de trois ans soustraits de sa peine

Publicité
La semaine dernière, Bradley Manning a présenté ses excuses pour avoir “blessé des gens” et “blessé les États-Unis“. Il a expliqué que bien qu’il se trouvait au moment du vol des documents dans “une difficulté considérable dans sa vie (…) ces problèmes ne justifient pas ses actes“. “J’ai conscience de ce que je faisais et des décisions que j’ai prises”, a-t-il ajouté. Dans la mesure où Manning est emprisonné depuis son arrestation en 2010, un peu plus de trois ans seront soustraits de sa peine. 112 jours lui seront également offerts pour les traitements endurés au sein de la prison militaire dans laquelle il a été enfermé.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité