Les autorités françaises et nigérianes tentent toujours de localiser les sept otages enlevés dans un parc naturel au Cameroun mardi. D’après François Hollande, ils seraient divisés en deux groupes.

"Identifier la place exacte où seraient retenus" les otages. Tel est l'objectof présenté jeudi par  président de la République à la presse. "Nous sommes en pleine coopération avec les autorités nigérianes et camerounaises pour localiser l'endroit où seraient retenus nos ressortissants", a indiqué François Hollande avant de préciser que les services français tentent de déterminer "comment (…) les faire libérer dans les meilleures conditions". Le chef de l’Etat a également confirmé que les otages sont "divisés" "en deux groupes".

Publicité
Le flou autour du sort des otagesPendant un temps, jeudi, l’information s’est diffusée que les otages avaient été libérés. Un officier camerounais avait en effet affirmé que les ressortissants français étaient "sains et saufs" et qu’ils étaient "aux mains des autorités nigérianes". Le Quai d’Orsay avait ensuite formellement démenti cette nouvelle. Parmi les sept otages enlevés mardi, quatre sont des enfants âgés de 5 à 12 ans.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :