Alors que son sort était incertain depuis plusieurs jours, la Femen tunisienne Amina aurait fui de chez sa famille qui la tenait séquestrée. Elle raconte son épreuve.

Amina, une lycéenne tunisienne, avait défrayé la chronique dans son pays en publiant des clichés engagés en mars dernier sur le réseau social Facebook. Se revendiquant du mouvement des Femen, la jeune femme avait posté sur la toile deux photos d’elle topless où l’où pouvait lire les inscriptions suivantes : "Fuck your morals" et "mon corps m'appartient, il ne représente l'honneur de personne" en langue arabe. Or son engagement a vivement été critiqué par les conservateurs du pays et a suscité la colère de nombre de ses proches. Retenue en captivité durant plusieurs jours, Amina serait finalement parvenue à prendre la fuite. Dans une vidéo diffusée lundi sur la page Facebook des Femen, la lycéenne a en effet expliqué avoir fui le domicile familial. Elle a raconté son calvaire via une conversation Skype avec une représentante du mouvement.

Un examen de virginité"J'étais au café avec des amis lorsque mon cousin est entré. Il m'a attrapée et violemment poussée par terre. Ils m'ont poussée dans une voiture, pris mon téléphone portable et emmenée chez ma tante", a raconté la jeune fille. Là commence le début d’une aventure éprouvante. Elle aurait ensuite était forcée de subir un examen de virginité chez sa grand-mère. "Ils m'ont obligée à lire le Coran. Ils m'emmenaient chez l'imam tous les jours", a-t-elle poursuivi.

Publicité
"J'ai peur pour ma fille qui suit un traitement psychiatrique depuis six ans", a expliqué sa mère qui a confirmé la fugue de sa fille. Accablée de menaces de mort, Amina envisage de quitter la Tunisie, mais pas sans avoir fait une action seins nus avant, a-t-elle assuré.

© Facebook

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité