L’infante Christina, fille du roi d’Espagne Juan Carlos est convoquée le 27 avril par le juge d’instruction. Elle risque d’être mise en examen pour corruption.

Coup dur pour la monarchie espagnole. La fille cadette du roi d’Espagne, l’infante Christina, a été convoquée par un juge d’instruction des Baléares le 27 avril prochain d’après les révélations des journaux espagnol El Pais et El Mundo. Cette dernière sera interrogée pour "délit de trafic d’influence" dans le cadre de l’enquête pour corruption qui vise son époux, l’ancien handballeur ukrainien Inaki Urdangarin.

Publicité
Son époux est soupçonné d’avoir détourné de l’argent publicAlors que l’Espagne est l’un de nos voisins européens qui souffre le plus de la crise, le gendre du Roi Juan Carlos est soupçonné d’avoir détourné près de six millions d’euros d’argent public. Il aurait agit entre 2004 et 2006 via l’intermédiaire d’une société de mécénat dont il était le président. C’est son ancien associé, Diego Torres, lui aussi mis en cause dans cette affaire, qui a cherché à prouver par tous les moyens que l’infante d’Espagne étaient au courant des agissements de son mari. Ses avocats auraient ainsi remis une trentaine de courriers au juge qui étayent la thèse selon laquelle la femme de 47 ans savait pour les détournements de fonds.

©AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité