Catarina Migliorini, une jeune Brésilienne de 21 ans, avait décidé de participer à un documentaire sur les jeunes toujours vierges. Elle avait alors accepté de se faire filmer avant et après sa première fois. Aujourd'hui elle se dit victime. Découvrez pourquoi.

Souvenez-vous, Catarina Migliorini avait mis aux enchères sa virginité en octobre 2012 lors d'un documentaire consacré aux jeunes toujours vierges. C’est un Japonais, au pseudonyme Natsu, qui avait remporté le "lot" pour la modique somme de 600 000 euros. Aujourd’hui la jeune fille a déclaré ne pas avoir été payée, être toujours vierge et surtout être une victime de Justin Sisley, le réalisateur du documentaire.

Tout d’abord, elle a expliqué aux journalistes du Huffingont Post américain s’être fait avoir : "J'avais l'impression d'être une victime (...). J'ai été induite en erreur par Justin Sisely. Je pense qu'il essaie de m'escroquer et d'en escroquer d'autres." Elle a ensuite développé en racontant : "Justin m'a fait croire que c'était un documentaire sérieux sur de jeunes personnes vierges et il disait qu'il y aurait peut-être, ou peut-être pas, une vente aux enchères à la fin." La jeune fille ne voulait pas vendre sa virginité aux enchères mais elle a accepté de "jouer le jeu" car "Justin disait que c'était la meilleure manière d'attirer l'attention des médias sur le projet."

Une première fois qui n’a jamais eu lieuCatarina a ensuite expliqué qu’elle était aujourd’hui toujours vierge puisqu’au moment de la rencontre avec le japonais Natsu, en Australie – où elle s’est rendue par ses propres moyens, à ses frais – il s’est avéré qu’il ne correspondait pas à l’homme qu’on lui avait décrit. Elle aurait donc refusé de lui "offrir" son corps. Elle a ensuite voulu être remboursée, mais elle n’a touché aucun centime : "elle ne s'est pas présentée sur les lieux de tournage, a expliqué Justin Sisley, à plusieurs reprises. (...) Après avoir passé deux ans à essayer d'obtenir un visa australien, elle a quitté le pays pour participer à un défilé au Brésil en plein tournage."

Publicité
Catarina a fini par expliquer : "il voulait rajouter des mots, des phrases, des situations et même des sentiments qui n'existaient pas. J'ai été d'accord pendant un moment mais après j'ai refusé. Pour moi, un vrai documentaire doit être spontané." C’est pourquoi elle a décidé d’arrêter de "jouer" pour Justin Sisley, qui a refusé de lui donner le moindre dollar.

Vidéo : bande-annonce du documentaire

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :