Les autorités indonésiennes ont annoncé ce mardi matin que trois corps ont été repêchés en mer de Java. D’autres dépouilles seraient actuellement en train d’être récupérées. La carcasse de l’appareil aurait également été localisée au fond de l’eau.

Mise à jour : Selon le chef de l'Agence nationale de recherche et de secours ce ne sont pas 40 corps qui ont été repêchés mais trois. Il a affirmé qu'il s'agissait d'un "malentendu" au sein de son équipe.

Le mystère du vol QZ8501 désépaissit d’heure en heure. Après avoir confirmé que les débris localisés lundi en mer de Java sont bel et bien ceux de l’Airbus A320-200 et annoncé qu’un corps flottant avait été repêché, les autorités indonésiennes viennent d’indiquer que plusieurs dizaines de corps ont été trouvées à la surface de l’eau. "Sur la base de la radio militaire, il a été indiqué que le navire de guerre Bung Tomo a repêché trois corps. Et ce nombre pourrait très probablement augmenter. Ils sont très occupés maintenant", a en effet précisé le porte-parole de la marine nationale, Manahn Simorangkir.

Les images de corps diffusées à la télévisionSuite à cette annonce, plusieurs chaînes de télévision locales, dont TVOneshow ont diffusé les premières images des corps des victimes du crash à la surface de l’eau. Une initiative qui a vivement ému et déplu à leurs familles, ainsi que le rapporte Le Figaro.

Publicité
"Une ombre ayant la forme d’une avion"Lors d’une conférence de presse, le directeur des recherches, Bambang Soelistyo a par ailleurs évoqué la présence d’une "ombre" au fond de l’eau. "Que Dieu nous bénisse aujourd'hui. A 12H50 (6H50 en France), un avion militaire Hercule a découvert un objet décrit comme une ombre ayant la forme d'un avion au fond de la mer", a-t-il déclaré devant les journalistes. Des recherches approndies doivent désormais être menées à cet endroit pour déterminer s’il s’agit bien de l’appareil de la compagnie à bas coût AirAsia.

Cet appareil de la compagnie à bas prix malaisienne a décollé dimanche avec 162 passagers et membres d’équipage, dont un Français, à son bord.

Vidéo sur le même thème - "Comme pour le Rio-Paris, cela peut faire penser à un décrochage"

mots-clés : Airasia
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité