L'épave de l'avion qui transportait au moins 116 personnes à son bord a été retrouvée désintégrée ce vendredi au nord du Mali. Parmi les disparus, Laurent Fabius a confirmé la présence de 51 Français.

L'avion affrété par la compagnie aérienne espagnole Swiftair pour Air Algérie devait rejoindre Alger (Algérie) ce jeudi 24 juillet. Cependant, moins d'une heure après son décollage d'Ouagadoudou (Burkina Faso), le contact a été perdu avec l'engin alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien malien. L'appareil a été retrouvé "désintégré" dans la région de Gossi (Mali). Aucune des 116 personnes que transportait le vol AH5017 n'a survécu à ce crash, a confirmé ce vendredi François Hollande. Parmi elles, il y avait 51 français.

Les identités des 51 Hexagonaux à bord du vol qui assurait la correspondance Ouagadoudou-Alger n'ont cependant pas toutes été révélées. En effet, le respect pour les familles des disparus a été privilégié, rapporte Le Figaro.

A lire aussi : Crash du Vol AH5017 : l’avion d’Air Algérie retrouvé complètement "désintégré"

Beaucoup de jeunesParmi les victime du crash du vol AH5017, Francetv Info rapporte qu'il y avait au moins huit nationalités à bord. L'avion acheminait 24 Burkinabés, 8 Libanais, 6 Algériens, 5 Canadiens, 4  Allemands et 2 Luxembourgeois mais aussi un Belge,  un Malien, un Nigérien, un Camerounais, un Roumain, un Suisse, un Egyptien et un Ukrainien en plus des 6 membres d'équipage espagnols et des 51 passagers français.

Publicité
Le Figaro a par ailleurs expliqué qu'une grande partie des disparus devrait avoir 30 ans ou moins en raison du nombre important de jeunes Français venant travailler au Burkina Faso notamment dans les ONG et associations. Le premier dont l'identité a été révélé par La Voix du Nord ce vendredi est Bakary Diallo, étudiant de Fresnoy (Roubaix), considéré comme un espoir du cinéma malien. La France déplore également la perte de "deux fonctionnaires européens de nationalité française en poste à Ouagadougou", a rapporté Francetv Info. De nombreux expatriés, un homme emmenant son fils découvrir l'Afrique, un binational rentrant d'une visite à son père mais aussi, des membres d'ONG dont un homme de 70 ans, ont perdu la vie dans ce tragique accident qui endeuille aujourd'hui la France.

Vidéo sur le même thème : Crash d'Air Algérie : qui sont les victimes françaises?