Incroyables mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué cette semaine.

Roissy : un passager expulsé "car il sentait mauvais"

Un passager français de 27 ans a été expulsé dimanche dernier d’un avion de la compagnie American Airlines qui reliait Paris à Dallas. Le motif ? L’homme, prénommé Medhi, sentait visiblement trop mauvais. En effet, alors qu’il se rendait aux toilettes avant le départ de l’avion, un membre de l’équipage lui a demandé de quitter l’appareil car il sentait trop fort. Medhi a alors filmé la scène à l’aide de son téléphone portable explique l’AFP : "l'équipage et les passagers se sont plaints de ton odeur" s’est-il entendu dire. "Tu es sur une compagnie américaine, c'est un territoire américain, le commandant a le droit de te refuser. Tu ne partiras pas aujourd'hui", a poursuivi un membre de l’équipage pour le convaincre de sortir de l'avion.Invoquant un "motif d’ordre public", la compagnie américaine a ensuite appelé la police. Arrivés sur place, les forces de l’ordre ont refusé d’expulser Medhi, constatant qu’il ne troublait pas la sécurité du vol. En revanche, ils l’ont convaincu de quitter l’avion afin qu’il dépose plainte. Medhi a porté plainte pour discrimination contre American Airlines. De son côté, la compagnie s’est refusée à tout "commentaire sur les questions individuelles concernant ses passagers".

A lire aussi : une septuagénaire disparaît des toilettes dans la Drôme pour réapparaitre à Lyon

Ain : un couple choque les passants en faisant l’amour en public

Certains amoureux font visiblement plus que se bécoter sur les bancs publics. Un couple d’exhibitionnistes s’est offert une partie de jambes en l’air samedi dernier au beau milieu d'un pré jouxtant le plan d’eau des Quatre-vents, à Pont-de-Vaux (Ain). Nus comme des vers, les protagonistes souhaitaient apparemment être remarqués, rapporte Métronews. Choqués par la scène - d’autant plus que des enfants pouvaient y assister - des passants ont prévenu les gendarmes. Ces derniers sont intervenus après que le couple s’était rhabillé et avait tranquillement rejoint sa voiture. Les identités des deux "acteurs" ont été relevées et une enquête a été ouverte.

Un panda trouve la parade pour avoir plus de nourriture en simulant une grossesse

Tous les moyens sont bons pour avoir un supplément. Une femelle panda, hébergée au centre de reproduction de pandas géants Chengdu, en Chine, a simulé une gestation afin de pouvoir bénéficier d’une attention particulière et surtout pour pouvoir déguster plus de bambous. Prénommée Ai Hin et âgé de six ans, l’ursidé a berné les soigneurs qui espéraient pouvoir diffuser en direct l’accouchement. Son comportement et ses "indicateurs physiologiques" étant tous revenus à la normale, le subterfuge du panda a finalement été découvert. De telles "gestations fantômes" ne seraient pas rares chez cette espèce menacée, explique 20 Minutes, qui cite Chine nouvelle. En effet, après avoir goûté au luxe lorsqu’elles sont réellement pleines (air climatisé, soins permanents, nourriture supplémentaire, etc...), les femelles pandas présentent parfois des signes similaires à ceux d’une grossesse alors qu'elle n'attendent pas de bébés.

A lire aussi : un Chinois survit après avoir reçu un couteau tombé du ciel sur le crâne

Un anglais simule son enlèvement afin de pouvoir poursuivre sa soirée

Les idées qui surgissent au cours des soirées sont rarement les plus lumineuses. Un Anglais de 32 ans désireux de poursuivre sa soirée a simulé son enlèvement afin de ne pas rentrer chez lui. Un de ses amis a appelé la petite amie du jeune homme en faisant croire à un kidnapping et en demandant une rançon de 50 livres (soit 62 euros). Cette dernière a cru à la farce et a prévenu la police. Les forces de l’ordre ont alors immédiatement lancé les recherches pour finir par retrouver le fêtard à 1h30 du matin en pleine soirée. S’il écopera d’une amende, le faux kidnappé ne devrait toutefois pas être poursuivi en justice.

Ecosse : une île privée d’eau suite à un excès de "Ice Bucket Challenge"

Publicité
Le village de Colonsay, situé dans l’archipel écossais des Hébrides, s’est retrouvé privé d’eau dimanche dernier suite à un excès de "Ice Bucket Challenge". En effet, le phénomène - qui consiste à se verser un seau d’eau glacé sur la tête afin de soutenir des associations qui luttent contre la maladie de Charcot – a pris une ampleur telle dans ce village que le système d’acheminement des eaux vers l’île s’est coupé automatiquement. "Le système d'eau de l'île a dû croire qu'une canalisation avait explosé", a expliqué le porte-parole de la compagnie des eaux du pays. Depuis, tout est revenu à la normale.

  > Vidéo sur le même thème : quand un Ice Bucket Challenge tourne mal...