Lors d'une visite au musée de Riverside, à Glasgow, une Écossaise a photographié une forme blanche très distincte. L'apparition ressemble fortement à une fillette en robe à fleurs.

Pendant une visite avec sa famille au musée de Riverside, dans la ville écossaise de Glasgow, Louise Murphy a pris quelques photographies dans la réplique d'un troquet de l'époque victorienne. Elle a été surprise d'y immortaliser un personnage bien étrange : le fantôme d'une petite fille !

Une forme humanoïde de couleur blanche, portant cheveux longs et robe à fleurs, apparaît nettement sur l'image. Elle fait même signe à la caméra. Selon l'un des anciens propriétaires de l'estaminet d'origine, une jeune lavandière serait morte dans la région au XIXème siècle dans des circonstances horribles. Se serait-elle laissée fourvoyer par l'exactitude de la réplique du bar ?

À lire aussi – Un fantôme s’est-il invité sur ce cliché des années 1900 ?

"Chasseuse de fantôme"

Sur son compte Facebook, Louise Murphy a publié certaines images qui laissent planer le doute, notamment celle d'un meme affichant : Born to be a ghost hunter, "Née pour être une chasseuse de fantôme". Elle affirme qu'elle était seule avec son fils lorsqu'elle a pris cette photo, mais ce dernier, dans une autre image, regarde en direction de quelqu'un se trouvant hors-champ.

Publicité
Peu d'internautes ont cru à l'authenticité de l'image. "C’est une fillette comme les autres, s'amuse une utilisatrice de Facebook, elle est juste passée devant l’appareil en courant et s’est pris le flash". "Les enfants de l'époque victorienne ne portaient pas de robes à fleurs, encore moins les plus pauvres", argumente une autre, sachant que le métier de lavandière était réservé à la classe ouvrière. Enfin, certains s'indignent du manque d'originalité de l'époque des revenants : "Pourquoi ce sont toujours des fantômes d’époque victorienne ? Où sont ceux des hommes des cavernes ?"

Vidéo sur le même thème – Un fantôme aurait-il essayé de joindre une femme par téléphone ?

Publicité