Hessy Taft, une juive née en Allemagne sous le IIIe Reich, a récemment fait don d'une Une de magazine sur laquelle elle apparaît bébé au mémorial de Yad Vashem de Jérusalem. A l'époque, cette photographie avait gagné le concours visant à trouver le "parfait bébé aryen".

© Capture d'écran Youtube

Ironie du sort ou réel coup du destin pour le IIIe Reich qui, en 1935, s'est laissé tromper ? La petite fille âgée de six mois en tête d'affiche de la propagande nazie était en effet de confession juive, révèle le quotidien allemand Build. C'est Hessy Taft, aujourd'hui âgée de 80 ans, qui a elle-même révélé cette affaire en faisant don de la Une de "Sonne ins Haus" ("Du soleil dans la Maison") sur laquelle elle apparaît au mémorial de Yad Vashem de Jérusalem. Lors d'une conférence, elle a pu revenir sur son incroyable histoire.

Une revanche sur l'Holocauste"Maintenant, je peux en rire. Mais si les nazis avaient su qui j'étais vraiment à l'époque, je ne serais pas en vie aujourd'hui", a confié dans les colonnes de Bild Hessy Taft.

Depuis expatriée à New York, elle raconte qu'à l'époque le photographe avait, sans en informer ses parents, volontairement proposé la photo au concours comme un acte de contestation pour "rendre les nazis ridicules". Joseph Goebbels, alors ministre de la propagande nazie, aurait même personnellement choisi l'image de l'enfant qui, durant cette période, a connu un grand succès en Allemagne. La mère d'Hessy, paniquée à l'idée que les nazis puissent se rendre compte que leur "parfait bébé aryen" était juif, l'a empêché de sortir de la maison au maximum. C'est l'arrestation de son père par la gestapo en 1936 qui a poussé la famille à quitter l'Allemagne pour la Lettonie. Ils ont ensuite déménagé en France et à Cuba avant de trouver refuge aux Etats-Unis.

Publicité
C'est avec émotion que la professeure de chimie, maintenant retraitée, a reconnu lors de la conférence que son histoire était, pour elle, "une petite revanche" sur l'extermination juive, rapporte le quotidien allemand.

Vidéo sur le même thème : On a retrouvé 500 documents du procès de Nuremberg

mots-clés : Bébé
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité