Une femme de 44 ans a été surprise à Paris par la police vendredi dernier en flagrant délit d’arnaque à la location. Et son procédé était surprenant !

Elle se faisait appeler Hélène Bourgeois. Une fausse propriétaire aurait arnaqué près de 200 personnes à Paris en deux ans avec une escroquerie à la location d’appartement, rapporte jeudi Europe 1.

La femme, âgée de 44 ans, louait en effet des appartements à des propriétaires pour seulement quelques jours. Une courte durée qui lui permettait alors de publier une offre de location de l’appartement sur Internet, de faire visiter le bien immobilier à ses futures victimes et surtout d'empocher de belles sommes d’argent correspondant aux loyers qu’elles demandait aux personnes qu’elle arnaquait…

"Ah, j’ai dû me faire arnaquer"

"J'ai passé la nuit tranquillement dans l'appartement et le lendemain, à midi, un homme toque à ma porte. Il était assez surpris de me voir. Il me demande si Mme Bourgeois est là. Je dis 'non elle me loue l'appartement'. Là, on a compris que quelque chose n'allait pas. Je lui ai dit : 'ah j'ai dû me faire arnaquer'. Le propriétaire m'explique alors qu'elle avait loué pour trois jours", a témoigné une jeune victime de 25 ans, Marie, au micro d’Europe 1.

Publicité
L’arnaqueuse a été surprise en plein délit vendredi. La police avait en effet mis sous surveillance un appartement qu’elle avait pris pour habitude de proposer à la location en ligne, selon le Parisien. Placée en détention provisoire, elle aurait reconnu avoir escroqué pas moins de 200 victimes. Seules 18 d'entre elles ont pour le moment été identifiées par les enquêteurs.

En vidéo sur le même thème : La location solidaire